Redorer l'image de la mine Westwood

Le directeur général de la mine Westwood d'Iamgold, à Preissac, n'a qu'un seul objectif: améliorer le bilan en santé-sécurité.

Martial Tremblay n'est pas dupe: la réputation de sa mine n'est pas rose et a été entachée à plusieurs reprises ces trois dernières années.

Il y a eu un effondrement en 2015 durant lequel des mineurs sont restés pris sous terre, ainsi qu'un accident mortel et un coup de terrain avec blessés graves en 2017.

Martial Tremblay compte prioriser la santé-sécurité avant même la production.

« On est en train d'essayer de changer notre culture en santé-sécurité, où les gens vont penser davantage à la santé-sécurité qu'à faire la production. Si on fait ça, c'est sûr que la production va venir. On a une main-d'oeuvre jeune donc on a un élément important de formation. »

​- Martial Tremblay

Faire tourner le navire

Martial Tremblay est conscient que la culture d'une entreprise ne se change pas en un claquement de doigt.

Le directeur général a toutefois un plan pour améliorer la situation et sensibiliser la direction et les employés, notamment par des rencontres.

« Par des analyses des tâches qu'ils font, mais c'est aussi par une présence de l'ensemble de la direction sur le terrain, et d'avoir des discussions un à un, par petits groupes, où on va discuter de comment ils se sentent dans leur travail, qu'est-ce qu'on peut faire nous et qu'est-ce qu'ils peuvent faire eux pour que leur travail soit de plus en plus sécuritaire. »

- Martial Tremblay

Il compte travailler davantage avec le Syndicat vers l'atteinte de ce but.

La durée de vie de la mine est évaluée à environ 20 ans.