Rehaussement de la desserte ambulancière: rien pour la région

Alors que sept régions ont vu leur couverture ambulancière être renforcée ces derniers jours, l'Abitibi-Témiscamingue attend toujours.

Le ministère de la Santé annonce ce matin (mardi) encore près de 4,9 M$ pour la bonification des services en Gaspésie.

Chez nous, la desserte ambulancière à Malartic, Amos, Ville-Marie et Senneterre aurait grand besoin d'horaires à l'heure.

Le président du Syndicat des paramédics de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, Félix-Antoine Lafleur, ne comprend pas.

« Le gros bon sens nous dicte qu'à Amos, il devrait y avoir minimalement deux véhicules à l'heure. Présentement, c'est trois véhicules en faction, et c'est une situation qui, à ma connaissance, est unique au Québec. Les horaires de faction créent aussi des délais pour la population et c'est ça qui, pour nous, est encore une aberration. »

Félix-Antoine Lafleur n'a pas vu les chiffres des évaluations gouvernementales, mais estime que ces secteurs ont des volumes d'appels assez importants.

Au ministère, on nous dit que la situation est analysée en continu et que des annonces seront faites si les besoins le justifient.

Des horaires ont été modifiés à Rouyn-Noranda et Val-d'Or en novembre dernier.