Rouyn-Noranda cesse la location de la piscine Youville

La Ville de Rouyn-Noranda cesse la location de la piscine Youville, fermée depuis un an.

Les négociations avec le Centre intégré de santé et de services sociaux, qui en est propriétaire, n'ont pas permis d'en arriver à une entente satisfaisante pour les deux parties.

Pour la piscine et le gymnase, le loyer annuel était de 143 000 $ par an.

Le CISSS proposait maintenant un loyer annuel moyen de 205 000 $, avec une rénovation de la piscine, mais sans bonification des services. C'est une augmentation de 43 %.

Dans un souci de saine gestion des finances publiques, l'offre présentée par la CISSS était inacceptable pour la Ville.

C'est désolant pour la directrice générale Huguette Lemay, qui parle d'une icône municipale bien appréciée des citoyens.

« On ne pouvait pas prendre des deniers publics pour quelque chose dont on demeure locataires, qui n'est pas nécessairement remis aux normes et qui, en plus, démontre une augmentation. Donc on aimait mieux prendre la décision et s'orienter. Premièrement, à court terme, offrir à la population un accès, parce qu'on a quand même quatre autres piscines, mais travailler à moyen terme sur quelque chose de plus durable, dont la ville va avoir un pourcentage de propriété. »

- Huguette Lemay

La Ville continuera de louer de le gymnase Youville au coût de 57 000 $ par an. Les montants économisés seront investis auprès des partenaires pour améliorer l'accès aux piscines à toutes les clientèles et augmenter les plages horaires disponibles.

Audrey Folliot, Bell Média. La piscine Youville était fermée depuis juillet 2017.

Décision difficile

La question de la piscine Youville revenait à chaque séance du conseil municipal, alors que les citoyens critiquaient l'offre aquatique du territoire.

La mairesse Diane Dallaire avoue que la décision a été difficile à prendre, mais maintenant, la Ville se retrousse les manches pour améliorer l'offre de services à la population.

« Déjà, il y a des moyens alternatifs qui sont mis en place et qui vont être bonifiés dans les prochaines semaines. Certainement que les utilisateurs vont être déçus, mais en même temps, ils vont comprendre et ils peuvent compter sur la Ville de Rouyn-Noranda pour répondre à leurs besoins dans les plus brefs délais. »

- Diane Dallaire

La Ville a demandé l'avis d'experts sur la valeur marchande de la piscine pour prendre une décision éclairée. Selon la ville, l'analyse a démontré que la proposition était bien au-delà de la valeur marchande, considérant la faible capacité d'accueil et les limitations dans le type d'activités pouvant être offertes.

Le conseil municipal travaille déjà sur de nouveaux plans pour le projet de complexe sportif, incluant plus d'un bassin aquatique.

Le CISSS évaluera les options

Les coûts de rénovations de la piscine sont évalués à 1,5 M$.

De son côté, le président-directeur général du CISSS, Yves Desjardins, explique qu'il ne pouvait pas réduire ses coûts de location sans nuire à ses autres services.

« Ce qu'on a dit à la Ville, c'est qu'on ne souhaitait pas que les frais d'exploitation de la piscine nous engendre des dépenses supplémentaires dans nos coûts d'opération, parce que vous comprenez que je serais donc dans l'obligation de couper des services pour avoir une piscine. »

- Yves Desjardins

Aucun scénario n'est arrêté pour l'avenir du bassin. Yves Desjardins indique que des analyses seront maintenant faites à savoir si le CISSS rénove, si oui, combien ça couterait pour l'exploiter, combien les employés paieraient pour l'utiliser, et si la population pourra y avoir accès.

Le président-directeur général ajoute qu'il offre son entière collaboration à la Ville pour tout futur projet de complexe sportif, dans un souci de saines habitudes de vie.

François-Olivier Dénommé, Bell Média. Photo : Yves Desjardins

La Ville n'est propriétaire d'aucune piscine. Elle a toutefois des ententes avec l'école La Source, le Cégep, les Jardins du Patrimoine et le CHSLD Pie-XII pour l'utilisation de leurs bassins.

L'offre sera bonifiée dans les prochains jours et vous pouvez la consulter sur le site Internet de la Ville ou sur sa page Facebook.