Rouyn-Noranda espère bénéficier de subventions pour décontaminer

Rouyn-Noranda espère pouvoir bénéficier des 175 M$ sur cinq ans annoncés par Québec pour la décontamination des terrains.

Ainsi, le gouvernement veut stimuler le développement économique et protéger l'environnement.

De ce montant, 120 M$ iront pour la réhabilitation des terrains contaminés appartenant à l'État.

Le reste sera disponible sous forme de subventions pour les municipalités à travers le programme ClimatSol-Plus.

Celles-ci devront ensuite construire de nouvelles infrastructures, comme un parc ou une entreprise, sur les terrains décontaminés.

Le maire Mario Provencher estime que c'est un pas dans la bonne direction, mais un montant bien insuffisant pour l'ensemble du Québec.

À titre d'exemple, la décontamination du terrain près de l'ancien centre de distribution ADL avait couté 1,2 M$.

Rouyn-Noranda a plusieurs projets à soumettre, mais le maire attend les critères de subvention.

« On a beaucoup de terrains qui ont été contaminés par des particules qui étaient dans l'air, qui viennent du Michigan, de Sudbury, la même chose qui vient des cheminées de la mine, par rapport à la Fonderie. Il faut essayer de voir si ce genre de contamination peut être pris en compte, mais principalement, on sait que c'est surtout où il y avait des parcs industriels contaminés. »

Selon le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, les terrains non utilisés au Québec représentent deux milliards de dollars.