Rouyn-Noranda: les redevances investies dans l'aérogare

Le dossier prioritaire de Rouyn-Noranda est sans contredit l'agrandissement de l'aérogare, c'est pourquoi elle y investit les 968 132 $ de revenus de transferts en lien avec les redevances minières.

La Ville a conclu son exercice financier 2016 avec un excédent consolidé de 2,79 millions de dollars.

Ce surplus est expliqué par la hausse des redevances, mais aussi par les revenus provenant des frais d'utilisation par passager à l'aéroport (FUP).

Ceux-ci se chiffrent à 560 000 $ pour la dernière année.

Le maire, Mario Provencher, explique où ira cet argent.

« Il y a un montant, à chaque billet d'avion, qui va dans un Fonds. Cette année, ça nous a rapporté quelque 500 000 $, et tous les investissements qui touchent l'aéroport, comme l'achat de machinerie ou l'éclairage, l'argent des paiements est pris dans ce Fonds-là. Depuis que la Ville est propriétaire de l'aérogare, donc depuis la fin des années 1990, il n'y a jamais un sou qui a été chargé sur le compte de taxes des citoyens pour l'aéroport. »

Le premier ministre, Philippe Couillard, sera à Rouyn-Noranda à la fin de la semaine pour participer aux consultations régionales du Parti libéral.

Toutefois, Mario Provencher confirme qu'il n'y aura aucune annonce en lien avec l'aérogare à ce moment.

Par ailleurs, un remboursement de 8,5 M$ en capital a été fait sur la dette à long terme en 2016. Celle-ci totalise actuellement 88 M$.