SÉRIES: les Huskies forcent la tenue d'un match 7

Les Huskies ont tôt fait de faire oublier leur voyage difficile à Chicoutimi aux 2 876 partisans réunis à l'aréna Iamgold.

Alors qu'ils faisaient face à l'élimination hier (lundi), ils ont forcé la tenue d'un 7e match en détruisant les Saguenéens 9-2.

Un score difficile à imaginer alors que c'était l'égalité 1-1 en première période.

La meute a explosé en 2e en marquant 5 buts. Un tir sur deux a trouvé le fond du filet.

Alexandre Fortin a été le meilleur des siens, avec 2 buts et 2 passes.

« On a une équipe rapide, il faut s'en servir. Ça fait un peu la force des Huskies, on le montre depuis les dernières années que peu importe les événements, on reste forts et on reste concentrés. »

Audrey Folliot, Bell Média

Les Huskies ne veulent pas jouer au golf

Le capitaine Jérémy Lauzon était juste derrière avec 2 buts et une mention d'aide.

Le défenseur est conscient que le match le plus difficile à gagner est le dernier d'une série.

« Je pense que ce soir, on a prouvé qu'on était capables de jouer 60 minutes. Les fans étaient juste incroyables, on ne s'entendait même plus sur la glace et ça nous a donné de l'énergie. Je pense que Chicoutimi ne veut pas retourner à la maison pour jouer au golf et nous, on ne veut pas jouer au golf tout de suite alors ça va être une game plus difficile. »

Jacob Neveu a marqué son retour officiel au jeu en marquant le dernier but, en plus d'ajouter 2 passes à sa fiche.

Gabriel Fontaine, Manuel Wiederer, Jean-Christophe Beaudin et Philippe Myers sont les autres buteurs.

Audrey Folliot, Bell Média

Antoine Waked, entraineur-adjoint

L'entraîneur-chef Gilles Bouchard était plus que satisfait de sa meut, mais rappelle qu'il faut remporter 4 matchs pour gagner.

Blessé à la main, Antoine Waked était à ses côtés derrière le banc pour le match. Gilles Bouchard explique pourquoi.

« Après la défaite de l'autre jour, il a jasé avec nous et on a conclu que ça pouvait être bon pour l'équipe qu'il vienne sur le banc avec nous. C'est un leader très important dans notre équipe, on ne se fera pas de cachette, et les gars le respectent beaucoup. On pense que le fait qu'il vienne sur le banc, parler aux joueurs, les encourager, ç'a été bénéfique. »

L'animosité était de plus en plus présente en 3e, et ç’a été payant pour les Huskies. Au cours du match, quatre buts ont été marqués en avantage numérique, dont 3 en 3e.

L'ultime rencontre en vue d'atteindre le carré d'as est ce soir, 19h, à l'aréna Iamgold.

Audrey Folliot, Bell Média