SPCA: le non-paiement des licences des animaux fait mal

La SPCA de Rouyn-Noranda croit que le non-paiement des licences des animaux lui nuit au niveau financier. 

Malgré la sensibilisation, plusieurs personnes n’enregistrent pas leur animal.

Elles doivent pourtant le faire par le paiement annuel d’un médaillon obligatoire.

L'organisme allègue que cette situation la prive annuellement d’un revenu de plus de 120 000$.

La SPCA mentionne qu'elle ne détient pas le pouvoir d’appliquer les amendes prévues au règlement municipal pour les fautifs et demande donc à la ville d'agir rapidement pour changer le tout.

Le maire, Mario Provencher, est ouvert à se pencher sur la question, mais lance une mise en garde: 

Ça va être un travail qui va se faire avec la SPCA. Si la réglementation dit oui, je ne veux pas avoir 50 personnes dans la salle qui se pleignent d'avoir reçu des amendes parce qu'ils n'ont pas fait le paiement de leurs licences.


Par ailleurs, le regroupement mentionne avoir été comparé à tort avec la SPCA de Val d’Or. 

Selon l'organisme, la gestion des licences à Val-d'Or leur permet de bénéficier d’un revenu supérieur, le coût des licences est plus élevé et les constats d’infraction sont émis aux non-payeurs.