Un budget qui manque de courage, selon Christine Moore

Le budget fédéral déposé hier (mardi) par le gouvernement Trudeau manque énormément de courage.

C'est l'avis de la députée néodémocrate d'Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore.

Il repart dans le rouge avec un important déficit de 18,1 milliards de dollars, et il n'y a pas de plan pour le retour à l'équilibre budgétaire.

On ne prévoit aucune baisse d'impôts non plus pour les contribuables.

Certains problèmes ciblés ont été réglés pour la région, mais seulement temporairement, illustre-t-elle.

« On a un crédit d'impôt pour l'exploration minière. Ça fait plusieurs années que je demande que ce soit un crédit d'impôt permanent, mais encore une fois, on prolonge juste d'un an, alors on ne règle pas le problème de planification des travaux d'exploration minière. »

Peu pour le Québec

Certaines annonces sont plutôt bien accueillies, comme l'objectif de l'équité salariale, le réinvestissement en recherche et pour les conditions de vie des nations autochtones.

Christine Moore n'est toutefois pas convaincue que les sommes investies sont suffisantes.

Il y a peu de mesures qui s'appliquent au Québec, en totalité ou en partie, ajoute Christine Moore.

« Il n'y a rien pour faire baisser, par exemple, le prix des billets d'avion, il n'y a rien pour rendre le cellulaire plus accessible. On investit pour la technologie des satellites en orbite basse, pour Internet, mais on ne regarde pas le problème Internet de manière globale, on ne l'inclut pas avec le téléphone cellulaire en même temps, donc on continue de travailler en vase clos. »

Parmi les autres mesures annoncées, la taxe sur le tabac augmentera de 1 $ par cartouche et le système de paie Phénix sera aboli.

La légalisation du pot devrait rapporter près de 700 millions sur 5 ans et il y aura des changements pour les congés parentaux.

Pour plus de détails, CLIQUEZ ICI.