Un emploi sur sept relié aux mines

Si vous doutiez de l'impact de l'industrie minière en région, écoutez bien ceci : en 2018, un emploi sur sept en Abitibi-Témiscamingue était relié au monde des mines.

À la fin de la dernière année, il y avait huit mines en activités et plusieurs projets en développement.

Il y avait, au total, plus de 400 établissements chez nous dont la principale activité était minière.

L'industrie fait face à d'importants défis, nous explique l'agente de recherche à l'Observatoire, Valérie Shaffer :

«L'acceptabilité sociale, dont on parle de plus en plus depuis quelques années.  La main-d'oeuvre et le logement, dans le contexte actuel, avec des taux de chômage et d'inoccupation très bas .  Avec le développement de l'industrie minière, notamment dans le Nord-du-Québec, ça met en relief l'importance d'intégrer la main-d'oeuvre autochtone et de lui offrir une formation culturellement adaptée».

- Valérie Shaffer

Sans surprise, l'or est la principale extraction dans nos mines, devançant l'argent, le sable et le gravier.