Un festival de hockey-luge à Macamic

L'espoir paralympique François Alain organise un Festival de hockey-luge pour faire découvrir ce sport au plus de gens possible. Ça se passe les 23 et 24 février prochains, au Centre Joachim-Tremblay de Macamic.

 

Handicapé depuis un accident de travail en 2011, François Alain a découvert le hockey-luge grâce à son frère alors qu'il était en réadaptation à Montréal. Depuis, il a amené le sport en région et espère que ça prendra plus d'ampleur, alors que ce n'est pas réservé qu'aux personnes handicapées.

« Tout le monde dit ça, que ç'a l'air difficile, mais c'est relativement simple. Au début, on met la largeur entre les lames un peu plus large, ce qui fait que pour se tenir en équilibre, c'est plus simple. Puis, avec le temps, on rétrécit l'espace entre les lames pour que ce soit plus facile de contrôler la luge. »

- François Alain

François Alain, en luge, et ses coéquipiers.

Gracieuseté. François Alain, en luge, et ses coéquipiers.

François Alain aimeraient encourager davantage de personnes handicapées à bouger, lorsque leur condition le permet. Il aimerait greffer deux ou trois joueurs réguliers à son équipe habituelle, qui compte une douzaine de joueurs, dont trois avec un handicap.

« J'organise un festival pour que le monde puisse découvrir le sport et possiblement créer un ou deux adeptes qui va nous rejoindre et devenir un régulier. La deuxième cause, c'est aussi d'amasser des fonds pour pouvoir entretenir nos luges et peut-être en acheter d'autres. »

- François Alain

Les sportifs sont invités à former des équipes de 6 à 11 joueurs, incluant le gardien de but, et à amener leur équipement de hockey. Les luges et les bâtons seront fournis. La date limite pour s'inscrire est le 17 février. Déjà 6 équipes sont inscrites, et François Alain en vise 12 au total.

Pour ceux qui voudraient être spectateurs lors de l'événement, c'est gratuit, mais une contribution volontaire serait appréciée afin de pouvoir acquérir de nouvelles luges et les entretenir. 24 luges ont été achetées jusqu'à maintenant, au coût d'environ 800 $ pour un modèle de base. Elles sont prêtées lors des matchs.

Le hockey-luge commence tranquillement à faire sa place en région, alors qu'une démonstration a eu lieu à Ville-Marie en janvier. François Alain aimerait aussi aller disputer une partie avec les joueurs des Foreurs de Val-d'Or, une fois leur saison terminée.