Un médiateur de la Commission des droits de la personne destitué pour des attouchements sexuels

Ça brasse au sein de la Commission des droits de la personne.

L'un des médiateurs là-bas, Mario Gauvin, s'est fait montré la porte après qu'il ait plaidé coupable d'avoir encouragé une mineure à des attouchements sexuels.

Dans le passé, l'homme avait occupé la fonction d'enquêteur pour la commission, notamment en Abitibi-Témiscamingue.

Selon le Journal de Montréal, Mario Gauvin profitera toutefois d'une absolution inconditionnelle. 

C'est donc dire qu'aucune trace n'apparaîtra à son dossier. 

Précisons par contre que l'homme sera fiché comme délinquant sexuel pour les 20 prochaines années.

Mario Gauvin avait été embauché par la Commission au mois d’août 1996.