Un prédateur sexuel fait des victimes en Abitibi-Témiscamingue

Un prédateur sexuel français aurait piégé 77 jeunes Québécois sur Internet, dont deux en Abitibi-Témiscamingue.

Bell Média a appris qu'Antonio Bockell, 27 ans, a été arrêté en France il y a deux semaines à la suite d'une enquête commune entre la SQ et la police parisienne.

Il attirait ses victimes avec de faux comptes de filles sur les réseaux sociaux pour ensuite demander des photos compromettantes.

Certaines auraient été publiées sur des sites de pornographie juvénile.

Le sergent de la SQ, Jean-Raphaël Drolet, explique.

« Il mentionnait faire partie d'une école de mode pour obtenir des photos inapropriées de ses victimes.  Il utilisait des menaces d'atteindre à la réputation des victimes qui refusaient de fournir des photos. »

- Jean-Raphaël Drolet

L'enquête a débuté grâce à des plaintes de jeunes filles. La mère de l'une d'entre elles nous a confié qu'elle a pensé par moments que c'était probablement inutile, mais qu'aujourd'hui elle est vraiment heureuse d'avoir accompagné sa fille.

L'homme de 27 ans sera accusé de leurre informatique, d'extorsion ainsi que de possession, de production et de distribution de matériel pornographique juvénile.

- Avec les informations de Carolyne Labrie, Bell Média