Un projet-pilote de parc à chiens à Preissac

Inauguration du parc à chiens de Preissac.

Preissac inaugure un parc à chiens près de son terrain de baseball, sur la rue Paul Arthur Bélanger, dans le secteur des Rapides. C'est le premier dans la MRC d'Abitibi.

 

Le Toutou Parc est un espace clôturé de 20 pieds par 70 pieds et est séparé en deux enclos, un pour les petits chiens (20x20) et un pour les plus gros (20x50).

La parc à chiens de Preissac est divisé en deux enclos pour petits et gros chiens.

Gracieuseté. La parc à chiens de Preissac est divisé en deux enclos pour petits et gros chiens.

C'est un projet-pilote d'un an, qui a coûté un peu plus de 4 600 $. Il comprend aussi une station de distribution de sacs à excréments.

Le maire de Preissac, Stephan Lavoie, y voit plusieurs avantages.

« Déjà qu'on a beaucoup de tourisme ici à Preissac, chaque année, on a aussi des véhicules motorisés qui passent par chez nous, des fois, ils sont 80. Ça permet à ces gens-là, aux touristes et à notre population, d'avoir un endroit où fraterniser et socialiser. »

- Stephan Lavoie

La municipalité étudiera l'achalandage de l'endroit pour voir si ça vaut la peine de poursuivre après un an.

Le Toutou Parc a été inauguré mercredi soir. 25 personnes y étaient avec 14 chiens. Plusieurs commanditaires ont contribué à l'événement et au projet.

Demande d'une citoyenne

Le projet est né de la demande d'une citoyenne. La dame demandait un parc de 100 pieds par 200 pieds pour la population et les touristes, dans le secteur du Belvédère.

Grande voyageuse, elle a indiqué au conseil que le fait qu'une municipalité soit dotée d'un parc à chiens influençait son choix de s'y arrêter ou non. Ce type de projet peut donc influencer l'économie locale par le tourisme.

Toutefois, la municipalité a dû se tourner vers un projet-pilote d'abord. Le Belvédère étant un lieu récréotouristique, la réglementation du secteur est plus sévère et des vérifications doivent être faites auprès de Québec et des citoyens.

La municipalité étudie aussi l'idée d'offrir éventuellement des cours de dressage, alors que le territoire compte 200 chiens enregistrés.