Un succès pour l'enquête sur la santé psychologique des étudiants universitaires

L'Union étudiante du Québec (UEQ) a réussi son pari de réaliser la plus grande enquête panquébécoise jamais réalisée sur la santé psychologique des étudiants universitaires.

Du 29 octobre au 25 novembre dernier, 23 890 étudiants de 14 universités, dont l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), ont répondu au sondage « Qu’est-ce qui se cache sous ta façade? » mené par la firme Léger. L'objectif était d'obtenir un portait global de la situation.

Les résultats préliminaires seront dévoilés en avril ou mai, alors que les chiffres officiels devraient sortir à l'automne avec des recommandations au gouvernement.

D'ici là, l'Union étudiante du Québec compte tout de même participer aux différents initiatives gouvernementales sur la question de la santé psychologique, si initiatives il y a. Les ressources d'aide actuellement disponibles sont insuffisantes, varient par université et leur financement devrait être bonifié.

Le président de l'Union étudiante du Québec, Guillaume Lecorps, avait dit ceci lors du lancement de l'enquête en octobre.

« Ce qu'on demande au gouvernement, c'est de développer une stratégie panquébécoise pour être cohérent collectivement sur cette question-là et adresser les problèmes avec de réelles pistes de solutions. »

- Guillaume Lecorps

L'enquête a démarré suite à une enquête réalisée en 2016 à l'Université de Montréal. Les chiffres indiquaient qu'un étudiant sur cinq souffrait de symptômes de dépression suffisamment graves pour nécessiter une prise en charge immédiate par un professionnel.