Un verger urbain grâce à Embellir Val-d'Or et Eldorado Gold

Un verger d'arbres fruitiers verra le jour à Val-d'Or dès cet été, derrière le presbytère de l'Église Saint-Sauveur.

 

C'est grâce à une aide financière de 10 000 $ de la mine Eldorado Gold Lamaque, octroyée sur quatre ans à l'organisme Embellir Val-d'Or.

Des bénévoles et l'escouade Eldorado planteront une quarantaine d'arbres adaptés à notre climat, soit des pommiers, des pruniers, et des camérisiers.

Ce sera fait sur le terrain adjacent à l'actuel jardin communautaire grâce au soutien de Serlivard - Fleuriste et Centre de Jardin.

Pour la minière, le verger urbain Eldorado s'inscrit dans une perspective de développement durable.

« On trouvait ça intéressant parce qu'on allait pouvoir également impliquer nos employés, que ce soit lors de la plantation, on pourrait penser également à donner à nos employés la chance de récolter les fruits pour faire des confitures qu'on pourrait vendre au profit d'organismes à but non lucratif lors de marchés publics. »

- Valérie Gourde, coordonnatrice senior en communications et relations avec le milieu chez Eldorado Gold Lamaque

Activités pour tous les goûts

Cette annonce lance bien la programmation estivale d'Embellir Val-d'Or.

L'organisme en est à sa 11e année et récidive avec son programme d'incitatif financier pour les entreprises, dans l'espoir de voir sa note augmenter à 4 sur 5 lors de l'évaluation des Fleurons du Québec.

Les compagnies intéressées peuvent recevoir jusqu'à 25 % des dépenses liées à un aménagement d'horticulture ornementale, jusqu'à concurrence de 500 $.

Un programme similaire est lancé pour le secteur résidentiel, avec un maximum de 100 $ pour un premier aménagement.

Il faut s'intéresser à l'embellissement de notre ville, croit la présidente d'Embellir Val-d'Or, Céline Gaudet.

« Tout le monde y gagne, même les personnes qui vont aménager une petite plate-bande devant leur maison. On dit que la beauté rend heureux et moi, j'en suis convaincue. On attire le touriste, on vit dans une ville qui est fière de son apparence, et c'est un partage. Quand on en a, le voisin en veut aussi. »

- Céline Gaudet, présidente d'Embellir Val-d'Or

La président d'Embellir Val-d'Or, Céline Gaudet

Audrey Folliot, Bell Média. La président d'Embellir Val-d'Or, Céline Gaudet

Tout l'été, de l'accompagnement sera aussi offert pour la réalisation des projets, sans oublier les ateliers dans les écoles et une activité de partage et d'échanges de plants. Une quarantaine de bénévoles s'impliquent auprès d'Embellir Val-d'Or.

Visitez la page Facebook ou le site web d'Embellir Val-d'Or pour la programmation complète ou vous inscrire aux programmes d'aide.