Une 11e Marche du Dr Juneau pour l'Alzheimer

La Marche du Dr Achille Juneau pour l'Alzheimer revient pour une 11e année à Rouyn-Noranda, le 28 mai prochain.

La Société Alzheimer Rouyn-Noranda/Témiscamingue espère amasser 52 000 $, soit près de 50 % de son budget.

L'organisme offre notamment de la formation pour les professionnels de la santé et des rencontres individuelles pour les familles.

L'argent amassé permet de consolider les services et d'en développer de nouveaux, explique le directeur général, Guillaume Parent.

« On a maintenant le programme Premier lien, qui nous permet de suivre les proches aidants tout au long de la maladie, pour s'assurer qu'ils reçoivent bien les services auxquels ils ont droit, mais également s'assurer qu'ils ont un soutien psychologique. Il y a aussi Musique et mémoire, un programme développé aux États-Unis, qui permet d'utiliser la musique afin de diminuer les angoisses et l'anxiété chez une personne qui a la maladie d'Alzheimer. »

Une nouvelle intervenante a aussi été embauchée. La Société souhaite aussi développer des groupes de soutien dans les milieux ruraux.

Avoir un proche atteint d'Alzheimer

Les présidentes d'honneur cette année sont Jacinthe Goulet et Valérie Savard, des pharmacies Proxim.

Valérie Savard est aidante naturelle auprès de son père malade depuis 10 ans. Elle raconte ce qui est le plus difficile.

« Depuis 5 ans environ, il ne marche plus, ne parle plus, il est alité, mais sa santé physique est bonne. Donc je vous dirais que ce qui est le plus difficile, c'est qu'on ne voit jamais la fin. Personnellement, je serais rendue à le laisser partir, le laisser se libérer de ce corps emprisonné, mais ce n'est pas une maladie qui nous emporte rapidement. »

La Marche de Rouyn-Noranda est le 28 mai, dès 9h, à la Place de la citoyenneté et de la coopération.

Il y aura aussi une marche à Ville-Marie à la même date, avec un objectif de 15 000 $.

Quelques chiffres

600 personnes et leurs familles vivent avec une maladie de la mémoire à Rouyn-Noranda, un chiffre appelé à augmenter avec le vieillissement de la population.

Le facteur de risque de la maladie double à tous les cinq ans à partir de 65 ans.

Aucun remède n'existe présentement pour la prévenir ou la guérir.