Une année de records pour la Fonderie Horne

En 2016, la Fonderie Horne a investi 470 000 $ dans la réalisation de projets structurants pour la communauté.

C'est ce qu'on apprend dans le bulletin annuel de l'entreprise.

Les parts du lion sont allées au développement socioéconomique et communautaire  (36%)et à l'éducation (32%).

Le directeur général de la Fonderie Horne, Claude Bélanger, explique comment sont choisis les projets.

« Tous les trois ans, on va faire un sondage de perception. Ça nous permet justement d'aller voir les besoins, qui changent. On partage ce résultat-là avec ce qu'on appelle le Comité des sages, qui se réunit deux fois par année pour revoir et évaluer les différents projets qui sont présentés par les organismes. »

Les employés ont aussi donné pour 2 300 heures de leur temps à des dizaines d'organismes locaux.

Une année de records

Implantée à Rouyn-Noranda depuis 90 ans, la Fonderie a aussi atteint sa part de jalons importants dans la dernière année.

Notons un nouveau record de 6 ans sans accident indemnisable, une production record et une certification environnementale internationale.

Alors que la communauté malarticoise est déchirée par la mine Canadian Malartic, Claude Bélanger juge que la Fonderie, aussi située au coeur de la ville, entretient des relations de bon voisinage.

« On met de l'avant des stratégies. On ne prétend pas qu'on est parfait, c'est une fonderie. Par contre, on essaie vraiment de collaborer constamment avec les citoyens et de partager les éléments d'amélioration qu'on vise de faire, d'être à l'écoute des gens. »

56M$ d'investissements ont été faits en 2016, le tiers en terme d'amélioration environnementale. 68M$ seront investis au total en 2017.