Une application mobile pour la prévention du suicide chez les jeunes

Une toute nouvelle application mobile existe maintenant pour faire la prévention du suicide et de la sensibilisation auprès des adolescents de 12 à 17 ans en Abitibi-Témiscamingue.

 

Les huit centres de prévention du suicide de la région ainsi que la ligne Besoin d'aide voulaient mieux entrer en contact avec les jeunes grâce à des moyens qu'ils connaissent.

L'application RÉSO, qui veut dire un Réseau qui Écoute, Soutien et Oriente, incite les jeunes à mettre en place des mesures pour maintenir une bonne santé mentale et à ouvrir le dialogue.

« RÉSO, c'est à la base une boîte à outils pour pouvoir moi-même me maintenir en sécurité. Quand je vais bien, je prévois les moins bons jours, donc ça me permet, pendant que j'ai les idées claires, de planifier ce que je peux faire, qui je peux interpeler et les choses que je dois éviter pour ne pas empirer mon état, mais de faire tout ça à tête reposée. »

- Mélanie Tremblay, directrice générale du Centre de prévention suicide d'Amos et coordonnatrice du projet RÉSO.cool

Les adolescents doivent alors choisir quatre personnes qui formeront leur réseau, idéalement au moins un adulte de confiance. Chacune de ces personnes, une fois ajoutée, recevra un message et sera redirigée vers le site internet complémentaire à l'application, reso.cool, où il y aura toutes les informations et ressources pour soutenir l'adolescent. La portée de ce projet est énorme, alors que si 100 jeunes téléchargent RÉSO, 400 personnes seront ainsi sensibilisées, et ainsi de suite.

L'application est géolocalisée et les services seront donc offerts aux jeunes en fonction d'où ils se trouvent. Exclusivement témiscabitibien, le but est que ce nouvel outil soit éventuellement disponible à travers la province.

« Au mois de mai, il y aura une présentation qui va être faite au regroupement provincial des centres de prévention suicide et on va leur proposer à ce moment-là une possibilité de partenariat avec l'application, donc qui va permettre que ces gens-là vont pouvoir l'utiliser dans leur milieu, la propager dans leur milieu jeunesse, mais également que leurs ressources à eux soient aussi géolocalisées. »

Mélanie Tremblay

Disponible dès maintenant

L'application a été lancée aujourd'hui (lundi) en marge d'une journée d'éducation en prévention du suicide, qui se tenait au centre communautaire d'Évain, à Rouyn-Noranda. 175 intervenants y participaient.

RÉSO est disponible gratuitement dès maintenant sur Google Play Store et App Store, en français et en anglais. Un guide pédagogique sera éventuellement disponible pour que tous les adultes ayant envie d'utiliser efficacement RÉSO sachent comment le faire.

Le projet a pu voir le jour grâce à un don de 16 500 $ du syndicat Unifor, amassés lors d'une activité de financement en 2017.

« C'est une cause qui nous tient à coeur, c'est bien sûr. Et c'était surtout pour la prévention du suicide chez les jeunes. Quand on a eu notre partenariat avec Mélanie Tremblay, on s'est tout de suite dit que c'était ça qu'on voulait  faire avec l'argent, donc go, on fonce. On est fiers de ce qu'on a fait, ç'a été un beau travail d'équipe. »

- Dany Lauzon, président syndical chez Uniboard à Val-d'Or et membre de la section locale 3057 d'Unifor