Une bonne affaire, les parcomètres à Val-d'Or?

La Corporation Rues principales de Val-d'Or estime que les parcomètres sont en partie responsables du manque d'action au centre-ville.

L'organisme dit avoir reçu une tonne de commentaires négatifs lors d'un sondage.

Pour la présidente Josette Pelletier, les citoyens boudent, il faut assez de stationnements et à coût raisonnable.

Elle demande aux élus, qui finalisent le budget municipal, de rendre les stationnements gratuits les jeudis et vendredis soirs, en plus du samedi, et de ramener le coût d'une contravention de 25$ à 15$ :

«On se sent en otage au centre-ville et ça met en péril le commerce de détail.  On voit qu'il y a beaucoup moins de fréquentation.  La ville doit se poser la question si elle veut garder un centre-ville vivant».

- Josette Pelletier

La Corporation estime que le manque à gagner qui serait créé, à 160 000$, serait facile à absorber.