Une bonne nouvelle pour 250 travailleurs de la CSN ayant perdu leur emploi en 2015

250 travailleurs de la CSN qui ont perdu leur emploi il y a deux ans recevront une bonne nouvelle ce week-end.

En 2015, un litige entre la chaîne Provigo et les employés avait causé la fermeture du Maxi de Rouyn-Noranda, du Provigo Témiscaming et du Loblaw de Rouyn-Noranda.

Provigo clamait ne pas avoir à verser de primes de séparation aux travailleurs en raison du conflit de travail, alors que les employés étaient d'avis qu'ils y avaient droit. 

Toutefois, les avocats de la CSN auraient récemment, selon le Conseiller syndical à la CSN, Sylvain Nolet, réussi à obtenir lesdites primes et de nombreux chèques attendent les 250 travailleurs ce week-end.  

Sylvain Nolet espère que ce rebondissement permettra aux gens impliqués de tourner la page: 

«C'est sûr que quand les gens perdent leur emploi, ce n'est jamais plaisant. Mais au moins, quand justice est faite, ils peuvent avoir la tête haute et être heureux en bout de ligne».

Une première vague d'employés sera rencontrée demain(samedi) à Rouyn-Noranda, alors qu'une deuxième cohorte de travailleurs se verra communiquer la nouvelle dimanche, à Témiscaming.