Une cage de verre pour l'Agora des arts 2.0

Le projet de rénovation majeur de l'Agora des Arts de Rouyn-Noranda débutera en septembre 2019, et ce sera toute une cure de rajeunissement.

Les plans et le concept de la nouvelle Agora ont été dévoilés mardi. C'est l'oeuvre du consortium des firmes Chevalier Morales / Pageau Morel / Latéral + DWB, qui a remporté le concours d'architecture pluridisciplinaire.

Guy Desmarteaux de la firme Go Multimédia sera le scénographe.

La nouvelle Agora des Arts sera plus moderne, mais l'architecture respectera le caractère patrimonial du bâtiment. Les travaux sont évalués à 8,4 M$.

Plus de services

La nouvelle façade sera constituée d'une cage de verre qui abritera un foyer sur deux niveaux.

Elle accueillera un escalier intérieur, rappelant le grand escalier symbolique actuel de l'église, qui sera encadré d'un bar en bois travaillé en forme de fer à cheval.

Il y aura aussi un vestiaire, une billetterie et un ascenseur.

La façade accueillera une aire de services avec bar, vestiaire et billetterie.

Le directeur général de l'Agora des Arts, Réal Beauchamp, est heureux du confort qu'on y retrouvera.

« Au printemps et l'été, c'est surchauffé donc ce sera une salle climatisée, avec un mobilier qui est confortable, avec plusieurs salles de bain, parce qu'il y en a deux présentement, c'est presque incroyable, avec tout un appareillage technique de fine pointe, qui fait en sorte qu'on peut maximiser le type de spectacle et le type de représentations qu'on veut avoir.  »

- Réal Beauchamp

Audrey Folliot, Bell Média. Le directeur général de l'Agora des Arts, Réal Beauchamp.

À l'étage, une oeuvre de maçonnerie de briques rouges sera placée devant une paroi de verre, à travers lesquelles filtrera la lumière.

Des années de travail

Le projet est dans les cartons depuis l'achat de l'église, il y a bientôt 15 ans.

Le vice-président du conseil d'administration de l'Agora, Jean-Charles Coutu, y travaille depuis le début.

« Ça représente l'aboutissement d'un rêve et d'efforts que nous avons fait durant tout ce temps là, d'abord pour maintenir la salle, pour l'administrer, et qu'elle continue à servir les jeunes. Là, on va avoir une salle qui va être mieux organisée. »

- Jean-Charles Coutu

Audrey Folliot, Bell Média. Le vice-président de l'Agora des Arts, Jean-Charles Coutu.

Il s'est dit désolé qu'aucun membre de conseil municipal n'ait assisté au dévoilement des plans, alors que la Ville se proclame capitale culturelle.

Quatre députés provinciaux ont porté le dossier, dont le dernier, l'ancien député libéral Luc Blanchette, qui a sécurisé une subvention de 6,5 M$.

Il y tenait en raison de la mission éducative de l'Agora, qui initie les jeunes à la culture chaque année.

« On a beau la critiquer, mais la politique fait aboutir des fois des projets de ce genre-là, et ça, ma signature va être là-dessus, pas juste la mienne, d'autres personnes ont travaillé tellement fort pendant de longues années. Moi je suis content, j'ai fait sortir et aboutir ce financement-là. »

- Luc Blanchette

4 476 jeunes du CPE au secondaire ont fréquenté l'Agora en 2017-2018, et plus de 24 000 spectateurs y ont pris place.

Nombreux travaux

De plus, les systèmes mécaniques et électriques, le filage et la ventilation seront complètement refaits.

Les quatre colonnes sur la scène disparaîtront, ce qui facilitera la vie des artistes, et celles en salle seront amincies.

Les grands pins à l'extérieur, la statue et la sculpture du Festival des guitares du monde demeureront.

Les travaux sont financés par Québec, Patrimoine Canada et l'Agora grâce à de nombreux donateurs privés.

L'Agora des Arts compte 250 places en mode théâtre, et de 300 à 350 en mode spectacle. L'endroit sera fermé pendant un an pour les travaux et l'Agora revampée devrait ouvrir à l'automne 2020.

Audrey Folliot, Bell Média. L'Agora des Arts sera revampée.