Une pétition pour sauver le CHSLD de Palmarolle

Les voix s'élèvent de nouveau pour demander le maintien d'un Centre d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) à Palmarolle.

Des citoyens ont lancé une pétition exigeant que ce service demeure dans la municipalité coute que coute.

Rappelons que le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Abitibi-Témiscamingue a fermé le CHSLD en juin pour des raisons de sécurité liées à la structure du bâtiment.

Depuis la fermeture, les 21 usagers ont été transférés aux CHSLD de La Sarre et Macamic et les employés relocalisés.

Le Comité de relance du CHSLD exige des rénovations ou la reconstruction du bâtiment actuel à Palmarolle. Voici un membre, Guy Fortin.

« C'est important pour les gens, j'en connais plusieurs qui ont été vraiment ébranlés par la nouvelle. Quand ma soeur était ici à Palmarolle, on y allait au moins deux, trois fois par semaine, moi et ma femme, la voir. Ce n'est pas possible quand ce n'est pas ici. C'est à Macamic, j'y vais peut-être une fois par deux semaines. Ce n'est pas un service de proximité. »

Guy Fortin

Plusieurs scénarios à l'étude

Le CISSS étudie actuellement trois scénarios, soit la rénovation de l'immeuble actuel, la construction d'un nouveau centre ailleurs dans la municipalité ou la fermeture complète du centre.

La réponse est attendue d'ici la fin de l'année 2018.

Une rencontre publique est prévue le 13 septembre au Centre municipal de Palmarolle, où les candidats aux élections en Abitibi-Ouest seront invités à se prononcer sur cet enjeu.

Guy Fortin espère des engagements clairs pour le maintien du service.

« C'est une position MRC qui dit qu'on veut avoir un service de proximité, et ça, ça implique un foyer à Palmarolle, un à Macamic et un à La Sarre, pas dans un on met tout, et dans les autres il n'y a plus rien, plus de proximité. »

Guy Fortin