Une usine de traitement de minerai à Granada

La future mine de Granada Gold Mine, dans le quartier du même nom à Rouyn-Noranda, aura son usine de préconcentration du minerai.

C'est la décision qui a été prise après avoir étudié les deux scénarios annoncés en mars.

La compagnie s'attend à ce que cela permette de réduire les coûts d'opération.

Deux usines seront construites.

Le minerai passera d'abord par celle de préconcentration à Granada, qui pourra en traiter 12 000 tonnes par jour.

Il cheminera ensuite vers une usine de traitement en Ontario, qui aura une capacité de traitement de 1 200 tonnes par jour.

Deux sites non loin de New Liskeard sont considérés pour sa construction, soit Temagami et Gowganda.

Une fois le choix établi, Granada Gold Mine mettra à jour son étude de préfaisabilité et déterminera le mode de financement du projet.

Pour la phase de démarrage, sur trois ans, on estime la production de la mine à environ 75 000 onces d'or.

Le projet final mènera à la création de 50 à 70 emplois directs et indirects.

Rappelons que le Comité de vigilance de Granada questionne l'ensemble du projet.