Unifor poursuit ses combats en région

Les représentants des 15 000 membres du syndicat Unifor participeront cette semaine à la 7e ronde de négociations de l'Accord de libre-échange nord-américain.

Ils négocieront surtout avec Produits forestiers Résolu pour le contrat modèle dans l'industrie du papier pour l'est du pays.

Ce dernier sert à négocier les salaires, avantages sociaux et régimes de retraite des papetières, scieries et opérations forestières à la même table.

L'entreprise devra faire preuve d'ouverture pour contrer la pénurie de main-d'oeuvre, ajoute le directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné.

« Ça prend des conditions de travail intéressantes.  Le salaire et les avantages sociaux doivent être au rendez-vous pour que les jeunes continuent de vouloir ces emplois-là dans les pâtes et papiers. »

Produits forestiers Résolu est présent chez nous, à Amos et à Senneterre.

Plusieurs dossiers

De passage à Amos pour rencontrer ses membres, mardi, Renaud Gagné a continué de dénoncer la décision d'Eska d'embouteiller à Montréal.

Une pétition avait été déposée contre l'embouteillage d'eau gazéifiée, et voilà que l'entreprise de St-Mathieu-d'Harricana projette d'y produire des 18 litres.

Renaud Gagné demande donc à ce que ces emplois soient protégés.

Par ailleurs, il espère toujours le redémarrage de l'ancienne usine Domtar de Lebel-sur-Quévillon, fermée en 2008.

Unifor représente plus de 2300 membres dans la région.

- Avec la collaboration d'Audrey Folliot, Bell Média