Unifor suit plusieurs dossiers d'importance pour l'avenir de l'industrie forestière

Le syndicat Unifor s'inquiète des impacts de la protection du caribou forestier et de la renégociation du contrat modèle dans la forêt sur l'industrie forestière.

 

Le directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné, est passé à Amos dans le cadre de sa tournée annuelle, mardi, pour adresser ces préoccupations régionales.  Il était accompagné d'une vingtaine de membres syndicaux des sections locales.

Unifor distribue actuellement une pétition pour demander un moratoire dans le dossier du caribou forestier.

Renaud Gagné indique qu'il n'est pas contre la protection du cervidé, mais veut que tout soit pris en compte pour assurer la survie des municipalités qui dépendent de la forêt.

« On ne peut pas dire que c'est l'exploitation forestière qui est la seule et unique cause du déclin des populations. On a besoin de se faire rassurer par les scientifiques puis si jamais il faut procéder vraiment à des territoires "protégés", il faut que les gouvernements annoncent des mesures pour les communautés et les travailleurs qui pourraient être touchés. »

- Renaud Gagné

Le directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné.

Marie-Andrée L'Heureux, Unifor. Le directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné, en tournée à Amos.

Unifor travaille aussi d'arrache-pied pour rouvrir l'usine de Lebel-sur-Quévillon, où serait produite de la pâte Kraft à partir de copeaux de bois. 

Aussi, la problématique des taxes sur le bois d'oeuvre est encore entière et un dossier auquel s'attaque le syndicat, qui aimerait que ça fasse partie des pourparlers sur l'Accord États-Unis, Mexique, Canada.

Le contrat modèle dans la forêt sera renégocié en avril avec Produits forestiers Résolu, contrat qui servira de base pour les conventions collectives partout au Québec, dont chez nous.

« La compagnie cible, c'est Résolu, qui va établir le modèle, et après on fait le tour des autres, que ce soit Rayonier ici dans la région, on va adresser les mêmes applications. Il reste quelques scieries, on a aussi un modèle, il nous reste Matagami à régler, il nous reste la scierie à Val-d'Or aussi avec Eacom, mais on n'envisage pas de problématiques dans ces négos-là. »

- Renaud Gagné

Le syndicat rencontrera le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, le 21 mars prochain, pour discuter de tous ces dossiers. Renaud Gagné fera aussi ces revendications aux candidats aux élections fédérales de l'automne.

Unifor suivait aussi attentivement le dossier du projet Authier, étant aussi en faveur d'un BAPE. Avec la décision de ce matin (mardi), Renaud Gagné se réjouit de voir un dossier se régler.