Val-d'Or a déversé des eaux usées dans le lac Blouin

Le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil, assure qu'il n'y a aucun lien entre le déversement d'eaux usées dans le Lac Blouin cet été et la fermeture de la plage Rotary.

La Ville avait été forcée de fermer la place pendant plusieurs jours en août en raison d'une forte concentration de la bactérie E. coli dans l'eau.

Toutefois, Radio-Canada a appris que la Ville a déversé des eaux usées dans le lac pendant un total de 80 heures en juin.

C'est que son usine de traitement ne pouvait pas accumuler l'eau usée des résidences et le surplus causé par les fortes précipitations.

Pierre Corbeil est catégorique : ce sont deux événements distincts et les déversements n'ont pas affecté la qualité de l'eau.

« Ces surverses-là sont survenues en juin et la fermeture de la plage est survenue au début août. Alors, il n'y a pas de lien parce que le lac Blouin se régénère très rapidement. Je rassure tout de suite la population, il n'y a pas de tuyaux qui sont directement dans aucun lac alentour de la municipalité. Il y a des grilles aussi qui vont retenir les choses plus solides. »

De son côté, la présidente du Conseil régional de l'environnement de l'Abitibi-Témiscamingue (CREAT), Jacinthe Châteauvert, estime qu'il peut tout de même y avoir eu contamination.

« La grille va retenir les matières solides comme des pailles. Les contaminations, exemple en métaux lourds, ou en coliforme, ou en E. coli, ou tous ces genres de contaminations ne seront pas filtrés nécessairement par la grille. L'eau va passer pareil. »

Le possible lien entre les déversements et la fermeture de la plage en raison d'une mauvaise qualité de l'eau demeure toutefois difficile à prouver.