Val-d’Or milite contre les fausses alarmes incendie

Le nombre de fausses alarmes incendie ne cesse d’augmenter à Val-d’Or. 

Afin de remédier au problème, qui a occasionné des frais de 364 000 $ en 2016, la Ville de Val-d’Or lance une campagne de sensibilisation auprès des citoyens afin de réduire la fréquence des fausses alarmes.

Une vidéo humoristique sera présentée sur les réseaux sociaux et au cinéma.

Les pompiers du Service de sécurité incendie se sont déplacés inutilement à 182 reprises en 2016, comparativement à 97 en 2014 et à 155 en 2015.

Le chef en prévention et en formation au Service de sécurité incendie de Val-d’Or, Mario Tremblay : 

«On ne veut pas dissuader les gens avec des chiffres à l’effet que, par exemple, on va donner des billets d’infraction. On veut que les gens demeurent bien protégés, parce que c’est une bonne protection. Il faut cependant être conscient que si on ne réagit pas rapidement et qu’on ne donne pas l’information que c’est une erreur humaine, là les pompiers sont automatiquement en direction et c’est des frais, c’est automatique». 

Un système relié à une centrale demeure un moyen très efficace de se protéger contre les incendies. La majorité des détecteurs de fumée sont munis d’une fonction de délai qui laisse généralement 90 secondes aux habitants pour annuler une alarme. 

Les coûts pour un déplacement des effectifs suite à une alarme incendie dans une résidence s’élèvent à près de 2 000 $.