Valoriser les enseignants au quotidien

Cette semaine, c'est le temps de dire à votre enseignant ou enseignante ou à ceux de vos enfants que vous appréciez leur travail. En cette Semaine des enseignantes et des enseignants, c'est l'occasion de souligner leur engagement en éducation et leur contribution à la société.

 

Karine Brisson enseigne en 5e année et 6e année à l'école de Granada, à Rouyn-Noranda et pratique ce métier depuis 8 ans. Elle estime que c'est le plus beau métier du monde que de vivre les réussites de ses élèves au quotidien, mais qu'il faut savoir s'adapter pour mieux enseigner.

« Ça prend de la passion pour amener nos élèves dans différents projets, différentes avenues, et s'adapter à leurs besoins et à leurs capacités. Ça prend de l'adaptation, je pense que c'est vraiment ça la plus grande qualité, et de la passion. »

- Karine Brisson

Enseigner implique aussi de passer beaucoup de temps à travailler à la maison, et la famille peut parfois en subir les conséquences.

Un métier en évolution

La technologie prend de plus en plus de place dans les classes, et change un peu la façon d'enseigner. Les jeunes ont toutefois un intérêt pour la chose et sont parfois même meilleurs que leur professeur.

Avec l'arrivée des classes alternatives et des classes flexibles, les parents sont souvent plus impliqués. Le métier a évolué, mais c'est motivant pour Karine Brisson.

« Dans la façon de travailler, en écriture, il y a présentement beaucoup de changement, beaucoup de profs qui adhèrent à une nouvelle façon, en mathématiques aussi, on manipule plus, c'est plus important que les enfants comprennent, on ne fait pas juste leur enseigner des "comment faire" et je pense que ça va continuer de changer tout le temps. »

- Karine Brisson

Elle estime toutefois que le plus gros défi à l'heure actuelle, c'est l'intégration dans les classes de différents niveaux, où il faut parfois enseigner la 3e, 4e, 5e et 6e année dans le même groupe.

Selon les chiffres de Statistiques Canada, en 2016, 2 815 personnes occupaient une poste de professionnel en services d'enseignement dans la région. De ce nombre, 75 % étaient des femmes.

Dans le cadre de la Semaine, des élèves de l'école primaire Sacré-Coeur à Rouyn-Noranda ont d'ailleurs réalisé une vidéo pour remercier leurs enseignants et enseignantes.