Ville-Marie veut sauver l'ACTIA

La Ville de Ville-Marie demande au gouvernement de soutenir financièrement l'ACTIA, et vite.

Les élus ont adopté une résolution d'appui au Centre de jour pour personnes handicapées physiques et intellectuelles.

C'est que l'organisme, qui dessert la communauté témiscamienne depuis 20 ans, risque de fermer ses portes en juin prochain, faute de financement.

Ce serait une perte énorme, se désole le maire de Ville-Marie, Bernard Flébus.

« On a 35 organismes communautaires au Témiscamingue, ils sont tous utiles, on en a beaucoup, ça veut déjà dire que le gouvernement ne fait pas toute sa 'job'. Il y a à peu près une clientèle habituelle à l'ACTIA, je dirais, de 50 personnes. C'est quelque part où ces gens-là peuvent se rencontrer puis exister. Souvent, c'est des gens qu'on va laisser pour compte. Il est vraiment important que l'ACTIA ne ferme pas. »

Par ailleurs, la Ville organise une vente de garage le 29 avril, et a choisi de charger 2$ à l'entrée, montant qui sera remis à l'ACTIA.

Un encan festif aura aussi lieu en soirée, et 25 % des profits iront au centre de jour.