"4 ans c'pas grand"

La CSN lance sa campagne "4 ans c'pas grand" pour dénoncer le projet de maternelle 4 ans du gouvernement Legault. Le syndicat demande au gouvernement de la CAQ de revenir sur sa décision. 

Selon lui, les CPE et les services de garde en milieu familial sont mieux adaptés à la clientèle de cet âge. Par exemple, le ratio est d'un éducateur pour 10 enfants en CPE et d'un pour 17 à la maternelle.  Aussi, l'enfant subit beaucoup moins de changements dans une journée en garderie qu'à l'école nous dit Marie-Line Potvin, représentante des services de garde en milieu familial:

«Chez nous il sera avec la même éducatrice toute la journée tandis qu'à l'école il va aller au service de garde une période le matin, ensuite à l'école, retour au service de garde sur l'heure du dîner. On parle beaucoup de dépistage, bien au service de garde, on a plus de contact longtemps avec l'enfant.»

La représentante des CPE, Nathalie Dupéré ajoute d'autres arguments:

«Nos locaux à nous sont adaptés. On a encore des enfanst qui dorment tout l'après-midi, des enfants qui ont encore besoin de soutien pour aller à la salle de bain.»


Plus cher que prévu

L'implantation de la maternelle 4 ans pourrait coûter 9 fois plus cher que les prévisions du gouvernement Legault. Alors qu'il prévoyait 122 000$ par classe, le coût réel atteindrait plutôt de 500 000 à 1 million de dollars par nouvelle classe selon les chiffres obtenus par La Presse. 

De nombreuses commissions scolaires doivent construire de nouveaux immeubles pour accueillir les élèves ce qui fait gonfler la facture. Par exemple à la commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPI) à Montréal, on propose d’agrandir des écoles pour ouvrir 46 classes. Les dirigeants de la commission scolaire estime qu'il en coûterait  44 millions de dollars pour 46 classes supplémentaires.

644 classes seront ouvertes à la prochaine rentrée scolaire.