Accusé d'avoir braqué une arme à feu et de menaces de mort

Le Jonquiérois qui aurait braqué une arme à feu et menacé des individus mardi soir à Jonquière a comparu hier au palais de justice. Billy Pothier, 20 ans, fait face à 6 chefs d'accusation, dont possession d'une arme prohibée. 

Il demeure détenu jusqu'à son enquête sur remise en liberté prévue vendredi. Son avocat, Me Julien Boulianne, a confié au Quotidien qu'il souhaite le faire évaluer en thérapie en dehors de la région.

Mardi soir, il aurait mis l'arme tronçonnée sur la tempe d'un adolescent et placé un couteau sur le torse d'un autre. Dans les minutes précédentes, il aurait menacé de mort un autre individu. Billy Pothier a déjà été acquitté en 2017 pour l'utilisation d'une arme à feu.

Accusée de 3 vols qualifiés 

La Jonquiéroise qui aurait commis trois vols à la pointe d'un tournevis et d'un exacto dans les derniers jours a comparu hier au Palais de justice. Magalie Gilbert fait face à trois chefs d'accusation de vol qualifié. 

L'enquête se poursuit pour déterminer si la dame de 39 ans serait à l'origine d'autres vols à main armée. 

Rappelons que Magalie Gilbert aurait perpétré 3 vols, deux dimanches et puis un mardi dans des dépanneurs de Jonquière. Elle se serait présentée à 2 reprises au dépanneur Notre-Dame de la rue du même nom puis au Pétro-Canada du boulevard Saguenay. L'accusée a été interceptée par les policiers de Saguenay alors qu'elle faisait le plein d'essence au coin du boulevard Harvey et de la rue Saint-Hubert à Jonquière. Les images captées par la caméra de surveillance ont permis de la retracer.