Baisse du prix des permis de pêche et de chasse au petit gibier

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs annule la hausse des permis de pêche et de chasse au petit gibier qui avait été imposée par l'ancien gouvernement libéral.

Une promesse faite par François Legault en campagne électorale pour pallier la diminution constante d'adeptes de chasse et de pêche en province.

Le prix du permis annuel de chasse au petit gibier passera donc dès le 15 mars de 24,82 $ à 21,01 $ et celui pour la pêche de 30,89 $ à 22,79 $. Pour voir la grille tarifaire complète cliquez ici.

Entre 2014 et 2018, le nombre d'adeptes de la pêche est passé de 575 432 à 457 414. Une diminution de 118 000 pêcheurs chez les moins de 65 ans. Durant la même période, la vente annuelle de permis de chasse au petit gibier est passée de 176 655 à 455 655.

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs est très heureuse de cette décision qui aura certainement une incidence chez la relève, a indiqué le président, Marc Renaud.

Bar rayé

Par ailleurs, le ministre Pierre Dufour a annoncé l'ouverture cet été de la pêche au bar rayé dans certaines rivières qui se déversent dans la zone 21, soit à l'est d'une ligne reliant Forestville et Rimouski. La pêche est encore interdite à l'ouest de la zone 21. Depuis quelques années, les pêcheurs du Saguenay font pression pour pouvoir conserver le bar rayé capturé. Pour l'instant, les biologistes du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs procèdent à des études. La pêche au bar rayé est aussi possible du côté sud de la Gaspésie depuis 2013, dans la zone 1.

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs