Bois d'oeuvre: aucune somme annoncée par le fédéral

Les réactions sont nombreuses face à la surtaxe de 20 % sur le bois d'oeuvre imposée par les États-Unis.

Le président de l'Alliance forêt boréale, Jean-Pierre Boivin, se sent délaissé par le gouvernement Trudeau. Il espérait que le fédéral annonce une aide financière, tout comme le Québec.
''Le fédéral aurait dû être là à la ligne de départ. Les débats présentement à la Chambre des communes sont beaucoup plus sur la légalisation du cannabis que sur l'industrie du bois d'oeuvre qui est névralgique pour le Québec''.

La député néodémocrate de Jonquière, Karine Trudel, est étonnée que le gouvernement n'ait aucun plan.
''C'est déplorable de voir l'attitude du gouvernement Trudeau, surtout après des mois à poser des questions en Chambre, à intervenir pour parler de la problématique. On voit que le gouvernement n'a aucun plan, maintenant''.

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, partage le même avis.
''À part envoyer un ministre en Chine pour essayer de faire du développement, on avait rien à annoncer effectivement à nos travailleurs. Juste Québec c'est insuffisant, Ottawa va devoir faire sa part''.

L'Union des municipalités du Québec et la Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord demandent également des mesures pour atténuer les impacts de la surtaxe.