Ça déborde à Saint-François-de-Sales : état de la situation

Cinq résidences en bordure de la rivière Ouiatchouan et plus d'une dizaine de chalets sont inondés à Saint-François-de-Sales où le débit de l'eau est très élevé au barrage des Commissaires.

Un poste de commandement de la Sûreté du Québec a été érigé vendredi dans la municipalité, souligne la mairesse Cindy Plourde.

"Les policiers sont en contact avec le centre hydrique qui gère le lac des Commissaires, advenant le cas qu'ils devraient ouvrir les barrières. Pour les 48 prochaines heures, ils nous rassurent qu'ils n'auront pas besoin d'ouvrir les pelles."

Le niveau de l'eau est à la baisse pour les rivières Ouiatchouan, aux Saumons et Petit-Saguenay, selon la Sécurité civile, alors que l'eau n'a pas fini de monter pour les rivières Péribonka, Ashuapmushuan et Mistassini.

Rien pour rassurer les propriétaires de l'Auberge au toit vert à Saint-François-de-Sales, qui craignent un gros coup d'eau lorsque la neige va fondre en montagne.

Par ailleurs, une vingtaine de maisons sont toujours évacuées à Sainte-Jeanne-d'Arc.

Ailleurs en région

Au Zoo Sauvage de St-Félicien, certains animaux ont dû être déménagés en raison d'inondation dans le secteur de la petite ferme.

La rivière aux Saumons est particulièrement haute cette année.

La directrice générale du zoo, Loraine Gagnon croit que l'eau va se retirer sans causer de dommage.

Au centre plein air Bec-scie de La Baie, les dirigeants surveillent la situation de près puisque le niveau de la rivière à Mars est très élevé. Bien que les sentiers soient toujours fermés à ce temps-ci de l'année, il est déconseillé de s'y aventurer ces jours-ci.