Conseil de ville mouvementé ce midi à Saguenay

Le crédit de taxes sur 10 ans destiné aux entreprises manufacturières qui désirent s'installer à Saguenay a été adopté ce midi à la séance du conseil municipal.

Les entreprises existantes qui souhaitent agrandir leurs intallations y auront aussi droit.

La conseillère municipale Josée Néron a demandé un amendement pour que Promotion Saguenay définisse clairement les industries admissibles au crédit de taxes, mais sa proposition a été rejetée.

Les entreprises n'auront aucune taxe à payer la première année, puis elles augmenteront de 10 % chaque année pendant 10 ans.

Bac brun

Un avis de motion pour l'achat ou la location de bacs de recyclage roulants a été adopté.

Un projet de 695 000 $ pour doter les commerces et les institutions de Saguenay de ces bacs.

La conseillère municipale de l'ERD, Josée Néron, en a profité pour questionner le maire Jean Tremblay sur les bacs de compostage.

Le maire croit qu'ils feront leur arrivée seulement après son départ de la mairie.

Période de questions

La période de questions allouée aux citoyens a été mouvementée.

Le Chicoutimien Serge Grenier a notamment accusé le maire de mentir à propos de l'augmentation des taxes à Saguenay.

Une dame s'est ensuite enflammée au micro. Doris Jean prétend que les deux centrales hydroélectriques Chute-Garneau et Pont-Arnaud de Chicoutimi appartiennent à sa famille en raison de droits acquis.

''Ça fait 13 ans que je communique avec vous pis que vous êtes pas au courant! Revenez sur votre planète avec votre gilet de hockey, y'a des citoyens qui sont pas contents pi vous jouez au hockey, es** de clown''.