Conseil municipal mouvementé à Saguenay

Un premier accrochage entre un conseiller municipal et la mairesse Josée Néron est survenu à la séance du conseil de ville, hier soir.

Kevin Armstrong ne digère pas le congédiement rapide et sans explications du directeur général de Jonquière, Mathieu Gravel.

Le conseiller municipal croit que certains fonctionnaires en mènent peut-être trop large à Saguenay et il veut que la mairesse y voit.

« Notre fonction publique faudra la regarder comme il faut. On a nommé quelqu'un puis elle décide sur des principes un peu spéciaux de dire on va lincher quelqu'un puis dans pleins d'autres dossier je ne sais pas pourquoi . »

Gestion de Josée Néron questionnée

L'association des contribuables de Saguenay n'aime pas la gestion municipale de Josée Néron.

La présidente de l'association, Mélanie Boucher, a l'impression qu'à trop vouloir laisser travailler ses conseillers, la mairesse ne se rend pas compte de tous les jeux qui se font en coulisse.

Elle donne en exemple la gestion des projets du soccer dome et du gymnase au Patro.

« Vous êtes en train de perdre le contrôle je pense, ce serait le fun que vous en preniez note parce que vous vous dirigez droit vers une crise organisationnelle. »

Josée Néron ne craint pas un dérapage.

« J'ai une gestion beaucoup plus décentralisée que mon prédécesseur mais cela dit je suis une personne qui fait confiance dans ses élus. La population a placé des gens pour pouvoir la représenter. »

Jonquière délaissé

Les citoyens de Jonquière se sentent délaissés par l'administration municipale de Josée Néron.

C'est du moins ce qu'est venu dire à la séance du conseil de ville l'échevin, Kevin Armstrong.

Indigné, il a ajouté que les projets pour Jonquière, comme la rénovation de la Place Nikitoutagan, passent en dernier.

« Vous avez fait une conférence de presse pour l'annoncer, y a rien qui se passe, on n'est même pas capable d'avoir un chargé de projet à l'ATU ou bien à l'urbanisme puis vous savez pourquoi? Parce qu'ils travaillent sur des plans d'un aréna dans le centre-ville de Chicoutimi que 13% de notre monde veulent. »

Surprise de l'intervention du conseiller municipal, Josée Néron l'a écouté en précisant que tous les projets cheminent.

Elle a aussi mentionné qu'elle demandera des explications de Québec concernant les projets du Patro et du centre multisport.

Mme Néron dit n'avoir eu aucune confirmation au sujet de la construction d'un nouveau stade alors que Serge Simard a laissé entendre la semaine dernière que le Patro avait été refusé au profit du centre multisport.

Bacs bruns

L'achat des bacs bruns coûtera 5,5 millions de dollars à Saguenay qui a voté un règlement d'emprunt à son conseil de ville hier soir.

Pas moins de 73 mille gros bacs de 240 litres doivent être achetés et le même nombre de mini-bacs pour la cuisine.

300 conteneurs doivent aussi être achetés pour se plier aux exigences de Québec sur les déchets organiques.

Toutes les villes devront faire du compostage d'ici 2020.

Des subventions allant jusqu'à 1 million de dollars seront disponibles pour les municipalités.