Déclarations de Paul-André Harvey: l'Évêché réagit

L'Évêché de Chicoutimi estime que l'abbé Paul-André Harvey rejette la faute sur tout le monde sauf lui, dans ses déclarations rendues publiques aujourd'hui.

L'ancien prêtre décédé blâme ses supérieurs et affirme qu'ils étaient au courant de sa pédophilie, mais le changeaient de paroisse pour camoufler le problème.

L'avocate de l'Évêché de Chicoutimi, Me Estelle Tremblay.


«Il est assez pathétique. C'est sa vérité, ce n'est pas LA vérité. Il a toujours échappé à mon contre-interrogatoire, l'un des contre-interrogatoires que j'aurais aimé le mieux mené».

Un recours collectif de 14 millions de dollars intenté par les victimes de l'abbé Harvey est toujours en cours. Le diocèse tient à trouver une solution gagnante pour tous.


«Je ne connais pas un catholique qui est content de ça. La population catholique veut que les victimes trouvent la paix, le nouvel évesque aussi est dans la même ligne de pensée».

Les documents écrits par Paul-André Harvey remontent à 2016 et 2017. L'ancien prêtre purgeait une peine de 6 ans pour avoir fait 39 victimes.