Des citoyens ont signé le registre des bacs bruns deux fois

Une vingtaine de personnes ont signé deux fois le registre contre le règlement d'emprunt des bacs bruns à la Ville de Saguenay.

Une situation qui sera portée au Directeur général des élections du Québec, indique la mairesse Josée Néron.
''Des gens qui ont essayé de jouer avec le vote. On n'est pas dans une république de banane, c'est quand même quelque chose qui doit être pris au sérieux''.

L'avocat jonquièrois Charles Cantin a pour sa part demandé que dorénavant un registre soit ouvert dans chaque arrondissement. 

Cette façon de faire coûterait beaucoup trop cher selon les calculs de la greffière municipale, explique la mairesse qui ajoute que sur 96 registres dans les huit dernières années, seulement deux ont soulevé l'attention.
''Pour le reste, c'est toujours zéro personne qui signe. C'est un montant de 265 000 $ par année pour pouvoir assurer l'ouverture de trois registres''.