Des cris et de la frustration à la réunion de pêche blanche

La séance d'information sur la prochaine saison de pêche blanche a tourné au vinaigre hier soir à La Baie.

Une citoyenne qui y était nous a raconté :

 

Il y en a qui sont partis avant la fin. Ça criait. C'était pas très beau dans la salle. Je pensais que des gardes sécurité allaient arriver. - Carolane Tremblay.

 

Elle-même est très déçue de ce qui a été présenté. Le nouveau gestionnaire nommé par Saguenay, Contact nature Rivière-à-Mars, a présenté aux pêcheurs les nouvelles modalités entourant l'activité.

Ils ont été étonnés d'apprendre que pour certains d'entre eux, les coûts doubleront. Plus les cabanes seront lourdes, plus les tarifs seront chers.

Par exemple, il en coûtera 165 $ pour un emplacement déneigé contrairement à 100 $ l'an dernier.

Carolane Tremblay et son conjoint pensent vendre leur cabane puisque l'activité leur coûterait 250 $ pour embarquer à une épaisseur de 18 pouces de glace.

 

À 18 pouces, tu peux payer 250 $ et rester là juste trois semaines au lieu de cinq semaines.

 

Ils déplorent aussi qu'ils n'aient jamais eu de problèmes avec leur cabane en embarquant à 12 pouces.

Contact nature se dit ouvert aux changements, mais rappelle qu'il doit respecter un cadre financier. La Ville contribue à l'activité à la hauteur de 450 000 $.

Vendredi en journée, l'organisme a tout de même écrit sur les réseaux sociaux être prêt à avoir le même tarif pour tous.