Fin des tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium

Une entente est intervenue entre le Canada, les États-Unis et le Mexique pour lever les tarifs douaniers sur l'aluminium et l'acier. Les Américains ont tenté de négocier des quotas en échange, mais le premier ministre Justin Trudeau souligne que le Canada a refusé.

Il y a pratiquement un an, le 31 mai 2018, le président américain Donald Trump a choisi d'imposer un tarif de 25 % sur les importations de l'acier canadien et 10 % sur les importations d'aluminium. Le Canada a répliqué par des mesures semblables sur les importations d'acier, d'aluminium et d'autres produits qui proviennent des États-Unis.

Aujourd'hui, après plusieurs rencontres et discussions, les deux pays ont réussi à s'entendre. Le premier ministre Justin Trudeau s'est entretenu une dernière fois cet avant-midi avec le président Trump. Le premier ministre canadien a annoncé la fin de ce conflit à Hamilton, en Ontario, une région grandement touchée par l'augmentation des tarifs sur l'acier :

« Il n'y a pas eu de point tournant, mais plusieurs conversations au cours des dernières semaines. Ça été beaucoup de travail. Ces tarifs faisaient du mal aux consommateurs et aux travailleurs des deux côtés de la frontière. De pouvoir éliminer ces tarifs c'est une bonne nouvelle pour tous. »

Le nouvel Accord Canada-États-Unis-Mexique pourra maintenant être ratifié, selon le premier ministre Justin Trudeau qui souligne que les tarifs sur l'acier et l'aluminium étaient l'obstacle majeur.

L'Association de l'aluminium du Canada se réjouit de cette levée totale des tarifs, ajoutant qu'une nouvelle ère de libre-échange équitable débute. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, région qui produit le tiers de l'aluminium au pays, les syndicats des travailleurs de l'aluminium applaudissent la bonne nouvelle. Le président du syndicat des travailleurs de l'aluminerie d'Alma, Alexandre Fréchette croit que Rio Tinto pourra reprendre ses travaux mis sur la glace dans la région depuis un an.