Jean-Paul Fortin témoigne dans le dossier de Paul-André Harvey

L'ancien docteur du prêtre pédophile Paul-André Harvey ignorait qu'il était déviant sexuel.

C'est ce que Jean-Paul Fortin a affirmé cet après-midi lors de son témoignage, dans le cadre du recours collectif intenté contre l'abbé Harvey et l'évêché de Chicoutimi.

Il reconnait avoir rédigé une lettre à l'évêque monseigneur Marius Paré en février 1969 afin que l'abbé Harvey bénéficie d'un repos. 

Le docteur Fortin craignait qu'il se suicide puisque sa relation avec l'un des prêtres de la paroisse le rendait dépressif.

Une semaine plus tard, Paul-André Harvey a été transféré de paroisse.

Dans une lettre, Mgr Paré a remercié le docteur d'avoir porté cette situation à son attention. Il écrit aussi que l'abbé Harvey avait des façons de voir et des goûts qui n'étaient "pas tout à fait à point".
 
L'ancien évêque de Chicoutimi monseigneur Jean-Guy Couture témoignera demain. Plus de 80 victimes réclament chacune 175 000 $.