La CAQ prend trois comtés au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Chicoutimi

Après 45 ans de règne péquiste, la circonscription de Chicoutimi passe entre les mains de la Coalition avenir Québec et sa candidate Andrée Laforest.

Femme d'affaires et propriétaire de garderies elle se dit prête à relever le défi, travailler pour les jeunes et faire rayonner les entreprises régionales.

La députée sortante Mireille Jean est très déçue de son résultat et d'être celle qui a terminé la lignée péquiste à Chicoutimi. 

Elle ne changerait toutefois rien à sa campagne et à celle de son parti :

La feuille de route était solide, mais certainement que les gens en avez assez du gouvernement libéral et ils ont voulu faire un vote stratégique pour mettre les libéraux dehors. L'option de la Coalition avenir Québec a été retenue.

 

Dubuc

Le caquiste François Tremblay est élu devant Serge Simard, le député sortant du Parti libéral, avec plus de 4 600 voix. Ce dernier a annoncé qu'il quittait la vie politique dans son discours de remerciements.

François Tremblay a déjà été conseiller municipal et président de l'arrondissement de La Baie.

 

Lac-Saint-Jean

Lac-Saint-Jean portera désormais les couleurs de la CAQ avec Eric Girard.

C'est la première fois depuis 1976 que ce n'est pas un candidat du Parti québécois qui est élu. Le candidat William Fradette avoue d'ailleurs qu'il croyait être élu. Il considère avoir mené une campagne parfaite.

De son côté, le gagnant Eric Girard était tout sourire et il assure qu'il se battra pour son coin de pays et ses électeurs.

 

Roberval

Les électeurs de Roberval ont choisi de refaire confiance au chef du Parti libéral Philippe Couillard.

Il a remporté la circonscription devant la candidate de la CAQ Denise Trudel.

Il a tenu à féliciter ses adversaires et prendra quelques jours pour penser à son avenir.

 

Il est clair qu'à titre de chef de parti je dois accepter la responsabilité du résultat de ce soir. Je devrai donc entreprendre une réflexion sur mon avenir personnel. Cette réflexion sera courte. Quelques jours au maximum.

 

Jonquière

Ne reste plus qu'une tour au château fort péquiste qu'était le Saguenay-Lac-Saint-Jean et c'est Sylvain Gaudreault qui a survécu.

Le député sortant de Jonquière a été réélu avec plus de 5000 voix d'avance sur son plus proche adversaire, Benoît Rochefort de la CAQ. 

Sylvain Gaudreault analyse les résultats comme une volonté de changement et il espère que le PQ incarnera le changement dans les prochaines années.

Il a ajouté que ce soir, son équipe a prouvé qu'on peut réaliser de grandes choses.

De son côté, Benoit Rochefort est déçu pour les Jonquiérois qui ne pourront pas profiter d'un député au pouvoir.

Là où je suis le plus triste, c'est qu'on n’est pas du côté du pouvoir. En plus avec la CAQ on pouvait apporter un véritable changement. Là on recule.