Le taser pour calmer un jeune de 9 ans à Québec

Un policier a été forcé d'utiliser son pistolet à impulsion électrique, un taser gun, dimanche, pour maîtriser un enfant de 9 ans à Québec.

Son utilisation était justifiée selon les autorités puisque l'enfant était en crise et représentait une menace pour ses proches. 

Il avait deux couteaux entre les mains dont un de boucherie lorsque les policiers sont débarqués. Il y avait des trous dans les murs explique le Service de police de la Ville de Québec.

À Saguenay, la possibilité d'implanter le pistolet à impulsion électrique est toujours évaluée par la sécurité publique.

Le directeur Denis Boucher rappelle qu'il s'agit d'un appareil dispendieux qui nécessite des formations importantes.