Les cyclistes n'ont plus accès au Parc de la Pointe-Taillon ?

Les cyclistes qui empruntent le chemin sur le Lac pour se rendre au Parc national de la Pointe-Taillon sont très surpris de voir une affiche indiquant que la route, un tronçon d'environ 2 kilomètres, est interdite aux vélos.

La Véloroute des Bleuets se retrouve ainsi coupée en deux et de façon non conforme selon le président de l'organisme Michel Chiasson qui précise qu'une municipalité ne peut pas prendre une décision de ce genre sans consulter Vélo Québec et le ministère des Transports : 

 

« Normalement selon le Code de la sécurité routière du MTQ, tu ne peux pas retirer l'accès à une route à un seul usager. Tu ne peux pas enlever l'accès aux vélos, sans enlever l'accès aux autos. On a l'appui des MRC et des maires des autres villages. Les pancartes n'ont pas été installées conformément selon le ministère du Transport et Vélo Québec. Cette route n'est pas fermée aux cyclistes. »

 

 

Ne voulant pas commenter le sujet, le maire de Saint-Henri-de-Taillon, André Paradis, nous a tout de même dit avoir installé cette pancarte pour une question d'assurance parce que la route est dangereuse pour les cyclistes. Sa version est contredite par M. Chiasson qui indique que le ministère des Transports a plutôt demandé de faire comme l'année passée et d'afficher la présence de bosses sur une certaine distance pour que les cyclistes soient plus vigilants.

Cette situation survient alors que le maire Paradis a fait une sortie publique contre le MTQ qui prioriserait les grands centres au détriment des régions quand vient le temps de rénover le réseau routier. Celui qui est aussi le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean Est nie que son affiche soit un moyen de pression, mais ajoute que le tronçon sera fermé aux cyclistes tant qu'il ne sera pas rénové parce qu'il est trop dangereux.