Les vétérinaires délaissent les animaux de la ferme

Il est de plus en plus difficile de trouver des vétérinaires pour les animaux de la ferme au Québec.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il y en a encore quelques-un, mais ce n'est pas le cas dans toutes les régions.

C'est que le nombre d'hommes qui s'inscrivent à la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal a grandement diminué laissant la place à une majorité de femmes.

La plupart des diplômées préfèrent se tourner vers le traitement d'animaux plus petits.

Le président de l'Union des producteurs agricoles, Mario Théberge.

« Les chevaux, les vaches c'est des animaux qui ne sont pas toujours faciles à manoeuvrer, à soigner. C'est juste compréhensible qu'il y ait bien de nouveaux vétérinaires qui aiment mieux soigner des petits animaux. Les chats, les chiens ce n’est pas la même réalité. »

L'hôpital vétérinaire du Boisé est aussi en mode recrutement, des étudiants se voient offrir des emplois d'été pour les attirer ici. Beaucoup d'entre eux sont originaires de la région.