NON à GNL Québec: la pétition obtient plus de 15 000 signatures

La pétition NON à GNL Québec lancée par une douzaine d'organismes environnementaux a atteint son objectif de signatures en moins d'une semaine.

Plus de 15 mille personnes l'ont déjà signée, l'objectif est rehaussé à 25 mille.

Si le projet de gazoduc voit le jour, il réduirait à zéro tous les efforts des Québécois pour réduire les émissions de gaz à effet de serre depuis les années 80, selon la Coalition Fjord.

L'un des auteurs du document, Adrien Guibert-Barthez estime que la réponse de la population est claire.


« C'est significatif d'avoir autant de personnes en peu de temps qui disent tous la même chose, non ce projet-là n'est pas acceptable. À travers le monde, les scientifiques le disent, il faut arrêter de consommer, de produire et d'exporter du gaz, du pétrole, du charbon. »

Le projet d'un gazoduc à La Baie préoccupe

Les inquiétudes demeurent à l'égard du projet de desserte de gaz naturel d'Énergir à La Baie.

Près d'une quarantaine de citoyens se sont présentés à la séance d'information publique du BAPE qui se tenait hier à l'Auberge des 21. Ils ont été nombreux à se dire préoccupés par la provenance des gaz et les risques de fuite, indique le Quotidien.

Parmi eux, des représentants de la Coalition Fjord ont demandé quelles entreprises seront fournies par le conduit, seul Métaux BlackRock est prévu pour le moment.

Rappelons que si le projet se concrétise, un gazoduc d'environ 14 kilomètres reliera le secteur de Bagotville à la zone industrialo-portuaire de Saguenay.