Pont Dubuc : un chariot élévateur au centre du spectaculaire accident

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) confirme que c'est une collision avec un chariot élévateur qui est à l'origine de l'accident spectaculaire jeudi dernier sur le pont Dubuc. Une automobiliste s'est retrouvée suspendue dans le vide.

L'enquête cherche à déterminer si c'est l'équipement qui n'était pas au bon endroit, si de l'affichage supplémentaire aurait été nécessaire ou si c'est la conductrice qui a dévié de sa voie. Rappelons que la dame a raconté aux policiers avoir heurté quelque chose qui l'a fait bifurquer de sa voie.

Quelques minutes après l'intervention des travailleurs du chantier et des secours pour sortir la dame de sa fâcheuse position, des témoins de la scène nous avaient confié qu'un chariot élévateur avait accroché la voiture comme en témoigne cette photo :

Courtoisie

 

Par ailleurs, les travaux n'ont toujours pas repris sur le tablier de l'infrastructure puisque le ministère des Transports et l'entrepreneur Cégerco analysent différentes solutions pour améliorer l'accès au chantier. La démolition de la bretelle d'accès via le boulevard Saguenay en direction nord devait débuter lundi, mais comme celle-ci fait partie des solutions envisagées, sa démolition est reportée.

 

« Les lacunes étaient au niveau de l'accès au chantier. En fait, il y avait beaucoup d'ouvertures pour accéder au chantier et les ouvertures ne respectaient pas tout à fait les normes de sécurité. » - Mila Roy, agente de communications au ministère des Transports.

 

Notez que vous verrez tout de même des travailleurs à l'oeuvre si vous circulez sur le pont puisque les travaux aux entrées, aux sorties et sous la structure se poursuivent.