Pornographie juvénile: Frank Gravel reconnu coupable

Le Chicoutimien qui prétend que des fichiers de pornographie juvénile se sont retrouvés sur son ordinateur par accident est reconnu coupable sur toute la ligne.

Le juge Richard Daoust n'a pas cru la version de Frank Gravel, accusé de distribution et possession de pornographie juvénile entre 2010 et 2013.

Près de 2 000 dossiers impliquant des enfants ont été découverts sur son ordinateur.

Le trentenaire utilisait un logiciel de téléchargement automatique pour de la pornographie adulte et affirme qu'il ne savait pas que de la pornographie juvénile se retrouvait parmi les fichiers.

Mais le juge a souligné que les titres des fichiers étaient très révélateurs.

Frank Gravel connaîtra sa sentence dans les prochains mois.