Promotion Saguenay : le conseiller Jonathan Tremblay déçu de la présidence

Le changement de présidence chez Promotion Saguenay ne fait pas l'affaire de tout le conseil de ville. Le conseiller municipal Jonathan Tremblay est déçu que Michel Potvin prenne la présidence du conseil d'administration de Promotion Saguenay.

La mairesse Josée Néron a annoncé hier qu'elle cédait sa place à son président de la Commission des finances et qu'elle continue de siéger au C.A. Jonathan Tremblay tient à dire que cette décision n'a pas fait l'objet de discussion au sein du conseil de ville, ajoutant que Michel Potvin est aussi le maire remplaçant.

 

« La Ville finance Promotion Saguenay et c'est un organisme de développement important, donc c'est normal qu'un élu siège à Promotion Saguenay. Mais ça ne serait pas une mauvaise idée que la mairie se retire de la présidence. Pis la mairie ou le promaire, c'est pas même chose pour moi. Ce n'est pas vraiment un changement. » - le conseiller indépendant, Jonathan Tremblay

 

La conseillère Julie Dufour ainsi que Keven Armstrong ont aussi levé la main pour signifier qu'ils ne sont pas en accord avec la décisions de Josée Néron. Le ministère des Affaires municipales indiquait par ailleurs dans un rapport l'été dernier que le conseil d'administration de Promotion Saguenay ne devrait pas compter d'élus municipaux.

 

Le message de Jonathan Tremblay sur les réseaux sociaux : 

« Outre le fait que la décision aurait eu avantage à être prise bien avant, le retrait de la mairesse à titre de présidente de Promotion Saguenay est une bonne décision. Toutefois, le changement de chaises contre toute attente avec Michel Potvin rend la nouvelle ridicule car en plus, elle demeure sur le CA. C’est quoi le changement? 4 trente sous pour une piastre? C’est encore la mairie au poste de présidence... Voici la manière de rendre une bonne décision en mauvaise. Je me dissocie de cette décision. C’est vrai que la mairesse détient le pouvoir de la prendre seule et c’est d’ailleurs ce qui a été fait. L’invitation n’a pas été lancée aux conseillers municipaux et encore moins la discussion. Celle-là je ne la comprends vraiment pas... je crois que les administrateurs et les employés de PS font un bon travail avec les nouvelles orientations mais ce genre de décisions vient ternir un peu la relance et cela est dommage. C’est une raison d’être indépendant. Bref, je suis déçu »