Promotion Saguenay peut acheter les Croisières du Fjord

Promotion Saguenay achète Les Croisières du Fjord après plus d'un an de démarches.

L'organisme municipal recevra des subventions fédérales et provinciales qui seront annoncées sous peu.

Au conseil municipal ce midi, Jean Tremblay a rappelé la lettre reçue par Josée Néron la semaine dernière du ministère ou il était indiqué que la transaction était compromise.

Il a qualifié leurs démarches de blocage, que leur rôle est de développer la région et a invité la conseillère Christine Boivin à poser des questions pour comprendre.

Christine Boivin de l'ERD s'est défendue à ce sujet de ne pas faire de blocage, de ne jamais recevoir les documents nécessaires et d'apprendre les nouvelles dans les médias. Elle a répondu vouloir s'assurer du côté légal des dossiers ne pas vouloir émettre des chèques en blanc qu'il faut des documents.  Elle a ajouté poser ses questions, mais indiqué ne pas toujours en recevoir les réponses.

Le maire de Saguenay a d'ailleurs mentionné que cinq villes avaient déjà fait le même genre d'acquisition pour appuyer l'achat des Croisières du Fjord.

Saguenay perd 13 millions de dollars par année

La période d'austérité du gouvernement Couillard et le nouveau pacte fiscal signé en 2014 privent la Ville de Saguenay de revenus annuels de près de 13 millions de dollars.

Le pacte fiscal prive Saguenay de 1,7 million de dollars de taxes par année.

Le maire de Saguenay a mandaté le conseiller Luc Boivin pour le représenter dans le dossier et ce dernier aurait eu un entretien avec le ministère des Affaires municipales ce matin. 

Jean Tremblay a dit qu'il était déjà au courant des coupures, mais qu'elles n'avaient jamais été démontrées aussi clairement.

«Là y disent on va t'enlever tant dans l'électricité, on va t'enlever tant dans la TVQ. Réunir tout ça puis en faire un calcul, s'est la première fois que ça se fait.»

Il indique être satisfait du budget réalisé malgré les circonstances.

«Charger 500$ de moins par porte, réussir à faire toutes ces coupures-là, puis avec des augmentations qui sont très minimes, faut savoir calculer.»